5 habitudes professionnelles espagnoles que j’ai adoptées malgré moi

Lorsqu’on s’expatrie ou même qu’on voyage dans un autre pays, on est confronté à de nouvelles coutumes. Cependant, avec l’Union Européenne, les modes de vies sont de plus en plus similaires d’un pays à l’autre, c’est pourquoi, je ne m’attendais pas à être étonnée par la culture espagnole, surtout après avoir vécu pendant 20 ans près de la frontière. Or, quand je suis arrivée à Madrid dans ma nouvelle entreprise, j’ai été vite surprise par certains aspects culturels. Voici donc un petit résumé de ces habitudes professionnelles espagnoles qui m’ont parues surprenantes au début et que j’ai pourtant adoptées aujourd’hui.

Faire la bise au moment des présentations

Bien entendu, la première chose que notre manager fait quand on débarque dans une nouvelle entreprise est de nous présenter à nos nouveaux collègues. Mon manager n’étant pas lui-même espagnol m’a gentiment serré la main, or quand je suis arrivée dans l’open space, bon nombre d’espagnols de mon équipe m’ont spontanément fait la bise pour se présenter et me souhaiter la bienvenue. Alors que j’approchais poliment ma main à chaque nouvelle introduction, pratiquement tous les espagnols m’ont eux tendu la joue. Un geste surprenant au début mais qui souligne l’ambiance chaleureuse du pays. Aujourd’hui, je fais spontanément la bise aux nouveaux arrivants, et je ressens parfois la surprise de mes interlocuteurs quand ceux-ci ne sont pas espagnols. Ça me fait réaliser à quelle point je suis imprégnée de la culture locale et ce petit gêne me fait sourire.

Tutoyer tout le monde

L’entreprise dans laquelle je travaille a beau être espagnole, elle est très internationale à telle point que la langue de travail est l’anglais (même dans un même bureau). Tu me diras : « mais en anglais, le vous et le tu c’est la même chose ! ». Oui, c’est vrai, sauf qu’étant une entreprise internationale, il y a beaucoup d’étrangers, non seulement des espagnols mais aussi beaucoup de français ou même des étrangers qui parlent français, et alors là c’est le tutoiement à toutes les sauces. Il faut savoir que le vouvoiement en Espagne est très peu utilisé de nos jours, même quand on parle à des gens qu’on ne connait pas dans la rue, on dira « tu » à moins vraiment de s’adresser à une personne âgée ou d’un certain statut (et encore). Bref, en France, dans mes précédentes boites, mes responsables hiérarchiques m’ont toujours vouvoyée malgré mon jeune âge et pour moi il n’était pas question de les tutoyer, jamais au grand jamais. Et bien là c’est « tu » à tout le monde, que tu parles à un manager, un directeur ou même un vice-président ! C’est difficile de s’adapter au début mais à force de se faire remonter les bretelles à chaque fois qu’on dit « vous », on dit « tu » petit à petit.

Manger du pain à la tomate au lieu d’un croissant à la cafet

S’il y a bien un truc qui est typiquement espagnol c’est le pain à la tomate le matin. La recette est simple, une tranche de pain grillé, de la tomate écrasée, du sel et de l’huile d’olive, et ça au petit dej ou en casse-croûte dans la matinée. A la cafet c’est l’incontournable, tout le monde se bouscule pour le commander pendant que les croissants attendent leur tour en vitrine. Quand on est habitué à manger sucrer le matin ça fait bizarre mais aujourd’hui je trouve ça normal et je commande d’ailleurs plus souvent un « pan con tomate » avec mon café qu’une viennoiserie. Et en plus ça tombe bien, c’est meilleur pour la santé.

Ne boire que du café au lait…

Là encore, s’il y a bien une tradition en Espagne que je trouve répandue, c’est le café au lait. Au travail, tous mes collègues ne jurent qu’avec le café au lait alors qu’en France, je me rappelle que c’était plutôt expresso, voire expresso sans sucre. Que ce soit à la machine à café ou à la cafet, le nombre de « café con leche » s’enchainent à tel point qu’on nous demande même quelle température de lait on souhaite : froid, tiède ou chaud… le café au lait est une véritable institution dans ma boite et ça tombe bien, j’ai jamais trop aimé le goût du café prononcé.

Se laver les dents au travail plusieurs fois par jour

Lorsque j’essaie de m’aventurer aux toilettes après l’heure du repas, je me retrouve face à une foule d’employées toutes en train de se brosser les dents avant d’attaquer leur après-midi. Non pas qu’en France on se lave pas les dents mais il est vrai qu’au travail, il m’était rarement arrivé de retrouver autant de personnes aux toilettes face au miroir avec une brosse à dent et du dentifrice dans la bouche . Sans attendre d’avoir un rendez-vous galant, en Espagne, on se brosse les dents après le déjeuner même si on est au travail, et cela concerne les femmes comme les hommes. Surprise la première semaine, j’ai rapidement suivi cette habitude et je dois avouer que maintenant, je me demande pourquoi elle n’est pas plus répandue en France…
Voilà donc, si tu veux travailler en Espagne ce à quoi tu peux t’attendre. Alors évidemment, il ne s’agit pas de mega choc culturel mais bien de petites habitudes qui m’ont fait sourire à mon arrivée et qui font partie de mon quotidien aujourd’hui.

Si toi aussi tu travailles à l’étranger, quelles sont les habitudes de ton pays d’accueil que tu as adoptées naturellement ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

Une réflexion sur “5 habitudes professionnelles espagnoles que j’ai adoptées malgré moi

Et toi, t'en penses quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s